Pierre Kasprzyk

8 ans. Pierre K, originaire de Liège en Belgique, découvre un instrument de musique … des leçons de piano. Ses compagnons de route? Queen, Aerosmith, Guns ‘n Roses et surtout Bryan Adams qui lui fera troquer son piano pour une guitare à l’âge de 14 ans. L’artiste se dessine. 

15 ans. La rencontre avec le blues et Stevie Ray Vaughan … un blues profond. 3 ans plus tard nait Kascross’ Band, son premier groupe de compositions originales. Cinq adolescents qui feront vivre à deux reprises la légendaire scène belge du Spirit of 66. Une expérience marquante ! L’artiste grandit et se confirme. Jimi Hendrix, Eric Clapton, BB King, Gary Moore et bien d’autres figures du blues-rock l’accompagnent.

24 ans. Naissance des Skydyers avec Jean-Michel Thonon à la basse (Canon Ball), son ami Julien André à la seconde guitare et Axel Muller à la batterie (Fred and the healers). Pierre compose, joue et chante dans ce groupe diffusé en 2005 sur les ondes de Classic 21. Ils seront qualifiés de “nouvelle formation 100% blues belge”.

Les Skydyers se séparent … Commence alors pour Pierre, baroudeur et passionné, une route d’aventures et de scènes. Il rencontre et joue différents styles musicaux en accompagnant bon nombre d’artistes locaux. Il ne lache pas ses influences et s’ouvre au blues moderne empreint de sonorités jazz avec Robben Ford, John Mayer, John Scofield et bien d’autres … L’artiste évolue.

28 ans. Formation de Coffee K avec Jean-François Mouchamps à la batterie (Kraj) et Jean-Philippe Dirix à la basse (Marka, Mc Solaar). Un trio blues fusion qui reprend à sa manière des artistes tels que Joe Bonamassa, Robben Ford, Henrik Freischlader, Philip Sayce, John Mayer et Poppa Chubby. Ils feront le tour des bars enfumés de Belgique en passant par les planches du Blue Moon festival de Visé 2011… L’artiste affine sa voix et marque les esprits avec un jeu de guitare expressif au son envoutant.

Pierre s’isole aussi dans son studio pour y écrire et y enregistrer de nouvelles chansons teintées de toutes ses influences. Mais la solitude devient pesante, Pierre recrute Max Cromps, un claviériste dynamique et amoureux de sonorités vintage. Olivier Fanuel, un jeune et talentueux bassiste issu de du jazz-rock et Raphaël Pire, un solide batteur de rock au groove très surprenant ! Ils se rejoignent tous les quatre avec envie et passion.

Le Pierre K Band est né ! “Troubles On My Mind” (2014) aura connu un succès international sur la scène blues-rock. Pierre consacre désormais une bonne partie de son temps à l’enseignement de la musique.